Sollier News


Le dimanche 29 mars

 

  • Côté vin :

 

  Avec un hivers plutôt très doux les vins suivent leur élévage tranquillement... comme dit l'adage "Patience et longueur de temps valent mieux que force et que rage" à méditer par cette periode de confinement... 

 

  Cependant le millésime 2019 fait sa grande sortie avec les cuvées "Les Alisiers" et "A l'ombre des jumelles" disponible chez tous nos revendeurs...

 

  En ce qui concerne "Les Linthes" 2018 et "Lise" 2019 il faudra attendre juin ces vin necessittant un élevage plus long.

 

  • Côté vigne :

 

   La taille s'étant achevée le 25 mars, le millésime 2020 est bel et bien lancé. Avec un mois de février particulièrement doux certain parcelle ont débourrées très tôt dans la saisons, voir même trop tôt... Et oui, fait exceptionnel sur la propriété, nos 2 parcelles de grenache ont été particulièrement touchées par le GEL. Il est difficile pour le moment d'en évaluer les dégâts, les bougeons étaient particulièrement jeunes (mais nous ne somme pas très optimiste ... de l'ordre de 75%)

   Les aléas climatique font partie du métiers d'agriculteur, ils sont parfois très dur à accepter mais sont l'élément essentiel de l'effet millésime... chaque années et un éternel recommencement et à la fois tellement différente...

   Sans faire un cour de viticulture... il faut savoir que la vigne est pourvue de bourgeons dit de "secours"... qui prennent le relais des principaux si ceux-ci sont endommagés... en revanche ils sont beaucoup moins fructifères. A savoir également les fluctuations thermiques sont monnaies courantes au printemps et elles entrainent des variation sur le flux de sève. Ceci a pour conséquence d'amener une irrégularité dans la végétation qui va se faire sentir tout au long du printemps... Il vaut mieux un débourrement tardif mais régulier, que précoce et ponctué de coup de froid... Le fait de tailler les parcelles gélives tard (mars) s'explique car la vigne et une plante acrotone et va développer ses bourgeons situés a l’extrémité laissant ceux de sa base en dormances... ceux qu'on conserve après la taille... Une solution alternative est possible il s'agit de laisser un sarment intact non tailler (il va faire office de leurre au flux de sève) qu'on rabattra une fois les gelées passées.

   En conclusion pour rester dans les adages : "Taille tôt, taille tard rien ne vaut la taille de Mars"

 

  

  •   Horraires :

 

Hivers (du 1er Septembre au 30 Juin) :

 

Lundi au Samedi : 10h à 12h30 / 14h à 18h